Bonjour, je m'appelle Michèle !

72 ans, J'habite à CHATILLON-SUR-OISE

Habitante, Experte en Art-Déco et églises de la Reconstruction

23 oct
Dernière connexion
50 %
Taux de réponse
1.1 j
Temps de réponse

Roye

En Picardie, de nombreuses églises ont été détruites pendant la Première Guerre Mondiale, elles ont ensuite été reconstruites, certaines avec une touche « artistique » Art-Déco. Le résultat : des vitraux étonnants, des constructions audacieuses avec une petite touche de folie. Ça me passionne ! Dès que j’en ai l’occasion, je pars avec mon appareil-photo et je vais découvrir une église que je ne connais pas encore. J’en connais ainsi une trentaine en Picardie, sur le bout des doigts ! La plupart sont fermées car le trésor qu’elles abritent est inestimable : mais prévenez-moi avant de venir, je me débrouillerai pour vous dire qui a la clé !

Mes conseils

En couple

La basilique d’Albert : superbe à 360° !

Je me souviens du jour où je suis entrée dans la basilique d’Albert pour la 1ère fois… un vrai choc émotionnel ! Je ne savais plus où regarder : les plafonds sont magnifiques, le sol est superbe, les vitraux sont exceptionnels (et j’en connais quelques uns !), il y a des sculptures partout, la chaire est aussi très belle… bref, c’est de l’esthétique à l’état pur. Et du néo-byzantin en Picardie, c’est finalement assez peu courant !

Conseil extrait de :

Une lumière magique dans l’église de Mont-Notre-Dame

Cette église se trouve à une dizaine de kilomètres de Soissons, à Mont-Notre-Dame. Je vous conseille d’aller y faire un petit tour, vous serez surpris : son clocher de près de 70 mètres est visible au loin. Et à l’intérieur, quelle merveille : ses vitraux art-déco apportent une lumière que je n’ai pas vue dans beaucoup d’églises… (et pourtant, j’en connais une bonne centaine !)

Conseil extrait de :

En couple

Du BLEU plein les yeux, dans l’église de Monthenault

Elle se trouve à 5 kilomètres au dessus du Lac de l’Ailette. C’est une petite église qui interpelle déjà depuis l’extérieur : son clocher est à gauche et sa chapelle est à droite, c’est assez inhabituel ! Il faut dire que cette église est une jeunette, elle a été bâtie en 1932 après avoir été complètement détruite pendant la Première Guerre Mondiale. Mais la vraie surprise se situe A L’INTERIEUR : les vitraux sont tout simplement superbes. Ce sont des vitraux art-déco imaginés par Louis Barillet, Grand Prix des Expositions de Notre Dame de Paris en 1937. Un vrai travail d’artiste… Vous êtes plongés dans une lumière bleue, c’est très intense. Emotion garantie !

Conseil extrait de :

Je suis née à Saint-Quentin et j’y ai exercé mon métier d’institutrice pendant 35 ans. Une fois à la retraite, j’ai eu envie de faire de la photo. J’ai commencé par photographier le patrimoine Art-Déco de Saint Quentin et de Chauny, et de fil en aiguille, en lisant, en rencontrant des gens, j’ai découvert tout un patrimoine Art-Déco très peu connu en Picardie : celui des églises de la Reconstruction. Dès que j’ai un peu de temps libre, je pars avec mon ami photographe Jean Triboulloy et nous allons en découvrir une nouvelle. Parfois, nosu restons la journée entière à réaliser des photos dans une église que nous découvrons et il nous arrive bien souvent d'y revenir, une fois, deux fois, afin d'en saisir toute la beauté, pour capter tous les détails, voir la lumière tourner et éclairer tel ou tel vitrail. J’ai toujours une émotion très forte quand je découvre une sculpture éclairée par les couleurs d’un vitrail. En 2012, j'ai crée le site www.regardsenpicardie.fr afin de faire connaître ce riche patrimoine : le bâti mais aussi la nature et ces beaux jardins de Picardie que j'ai tant de plaisir à photographier.