Bonjour, je m'appelle Isabelle !

58 ans, J'habite à QUERRIEU

Habitante, Experte des balades à vélo en Vallée de la Somme

17 mai
Dernière connexion
40 %
Taux de réponse
4.9 j
Temps de réponse

Photo de présentation

Native du Nord, j’habite dans un petit village entre Amiens et Albert. Experte  bain de nature, gourmandises et surprises, j’aime me balader à pied ou en vélo, le long du fleuve Somme.

Mes conseils

Sur la route "des oiseaux de terre et de mer"

Saint Valery-sur-Somme au soleil ? Un appel quasi irrésistible ! Dès que possible, je vais à sa rencontre à vélo. La gare d’Abbeville, avec ses airs de villa balnéaire art déco, me met déjà un peu dans l’ambiance. J’aime faire un petit détour au parc de la Bouvaque peuplé de poules d’eau et de mouettes qui se reflètent sur ses mystérieuses sources bleu turquoise. 

Puis je rejoins le chemin de halage pour 15 km tranquilles sur la route des oiseaux de terre et de mer. 

Le long du canal maritime, le vol des hérons me guide jusqu’à la réserve ornithologique de Grand Laviers. Là, avec de bonnes jumelles, j’observe en catimini les canards pilets, les échasses blanches, les avocettes, les sarcelles…

Une petite pause au café guinguette rétro au bord de l’eau et me voici repartie à tire d’aile vers le lieu de tous les rassemblements à plumes : la Baie de Somme !

Conseil extrait de :

En solo

Evasion à vélo au fil de l'eau d'Amiens à Corbie

Quand j’ai envie de prendre un bain de verdure tout près d’Amiens, je grimpe sur mon vélo : direction le chemin de halage jusqu’à Corbie ! Un café près du Pont Beauvillé et me voilà prête pour 19 km. Enfin presque… Car les tentations de marquer une pause sont nombreuses : passerelles romantiques qui invitent à entrer dans la magie des jardins flottants des hortillonnages, sculptures poétiques du Festival Art Villes et Paysages, marais bruissants d’oiseaux, de papillons, de libellules à Camon. Je mets enfin pied à terre à l’écluse de Lamotte-Brebière près des anciens abreuvoirs des chevaux de halage. Puis le paysage change avec l’usine de féculerie de Vecquemont, la filature de Daours et bientôt la micro brasserie de Corbie. L’occasion de faire le plein d’énergie pour explorer la ville, avec en prime un petit pavé aux noisettes, avant le retour dans l’autre sens !

Conseil extrait de :

Flâneries le long de la Somme

Je vous conseille de marcher ou de pédaler le long de la Somme d’Amiens à Corbie, par exemple, car possibilité de :  prendre un café avant de s’embarquer au milieu des hortillonnages, d’en ramener des légumes bio, d’observer sans faire de bruit  le vol d’un héron, de découvrir des espèces de libellules, de rejoindre un Mémorial australien pour vivre un peu le Centenaire 14-18, puis de reprendre des forces en croquant  un « pavé de Corbie » arrosé « avec modération » d’une bière artisanale « La Mascotte »…

Journaliste samarienne d’humeur vagabonde, je prends souvent mon vélo pour suivre le fil du fleuve Somme. J’ai suivi les transformations de ses rives, de ses maisons éclusières, dans le cadre du Grand Projet Vallée de Somme mis en œuvre par le Conseil général.  Si vous avez envie d’une immersion sportive dans la nature, avec des pauses terroir, histoire, jeux, je partagerai avec vous mes adresses favorites et mes lieux coups de cœur pour vous fabriquer des souvenirs durables, avec ce petit supplément d’âme 100% d’ici.