x

COVID19 – Évadez-vous en toute sécurité. 
Les hébergeurs qui affichent le logo "Conditions d'annulation souples" s’engagent à vous offrir au minimum les conditions suivantes : 
- Jusqu’à 3 jours avant le début du séjour : remboursement intégral du séjour ou report avec délai de 18 mois
- Entre 3 jours et le début du séjour : report avec délai de 18 mois ou remboursement avec retenue de 50% du montant total du séjour
Ces conditions remplacent les conditions d'annulation et de report mentionnées dans les CGV propres à chaque hébergeur. Elles ne seront toutefois applicables que sur présentation d'un test de positivité au COVID19 ou suite à de nouvelles annonces gouvernementales liées à une dégradation des conditions sanitaires en France. Besoin d’aide pour vous organiser ? Sadia et Ingrid sont à votre écoute sur le tchat ou au 03 22 22 33 94. Avant toute réservation, contactez l'hébergeur sur le séjour envisagé car les prestations proposées sont susceptibles d’être réaménagées.
A bientôt dans les Hauts-de-France !

- Weekend Hauts-de-France -

Les vitraux de Manessier

Les vitraux de Manessier

Les vitraux de Manessier

J'aimerais partager avec vous une œuvre de Manessier qui me touche particulièrement. Vous pensez que je vais vous parler de l'un de ses tableaux ? Eh bien non, ce sont les vitraux qu'il a réalisés pour l'église du Saint-Sépulcre d'Abbeville (au coeur du centre-ville). C'est une œuvre majestueuse et unique en Picardie. Personnellement, elle m'émeut car c'est la dernière réalisation artistique de Manessier. Il l'a achevée deux mois avant sa mort.

L'ensemble représente les derniers jours de la Passion du Christ. Chaque vitrail est un assemblage de couleurs et de formes non figuratives. Cela offre à chacun d'entre nous une interprétation libre et personnelle du message. Lorsque la lumière du soleil pénètre les lieux, l'atmosphère se pare de teintes extraordinaires, c'est comme si la pierre s'infusait des couleurs de l'artiste en révélant de somptueux reflets. L'atmosphère devient singulière.

Conseil extrait de:

Par : Jean-Paul GRUMETZ