x

COVID19 – Conditions d'annulation

Les hébergeurs qui affichent le logo "Conditions d'annulation souples" s’engagent à vous offrir au minimum les conditions suivantes : 
- Jusqu’à 3 jours avant le début du séjour : remboursement intégral du séjour ou report avec délai de 18 mois
- Entre 3 jours et le début du séjour : report avec délai de 18 mois ou remboursement avec retenue de 50% du montant total du séjour
Ces conditions remplacent les conditions d'annulation et de report mentionnées dans les CGV propres à chaque hébergeur. Elles ne seront toutefois applicables que sur présentation d'un test de positivité au COVID19 ou suite à de nouvelles annonces gouvernementales liées à une dégradation des conditions sanitaires en France. Besoin d’aide pour vous organiser ? Sadia et Ingrid sont à votre écoute sur le tchat ou au 03 22 22 33 94. Avant toute réservation, contactez l'hébergeur sur le séjour envisagé pour connaître les modalités d'accueil (pass sanitaire, test PCR négatif...), les prestataions proposées sont susceptibles d’être réaménagées (restauration notamment). 
A bientôt dans les Hauts-de-France !

- Weekend Hauts-de-France -

Le SPA du Royal Hainaut

Le SPA du Royal Hainaut

Le SPA du Royal Hainaut

C'est au sous-sol du Royal Hainaut que vous pourrez vivre un rêve bleu, une piscine de 22m sur 10m à l'eau turquoise, sous les voûtes de pierres bleues. L’impression d’un voyage dans les mers du Sud au centre de Valenciennes restera gravée dans votre mémoire. L'espace Spa du Royal Hainaut est immense. Avec la piscine entourée de confortables transats ou de fauteuils, vous trouverez aussi un hammam au ciel étoilé, un sauna , des cabines de soin, et juste à côté du spa, une salle de fitness très bien équipée. Vous pouvez également y vivre une expérience sensorielle unique en couple : un soin en cabine duo (il en existe 2 dans le spa). Après le bien-être de la piscine et du hammam, c’est la promesse du lâcher-prise complet. Le soin terminé, vous pouvez vous désaltérer dans la tisanerie du spa…

Conseil extrait de:

Par : David BOUKLA